Flou artistique

Vaste sujet, vous vous souvenez que j’ai parlé du flou de bougé dans un précédent article en disant que cela peut être parfois artistique. C’est-à-dire que le flou est désiré et maîtrisé et non pas accidentel ou dû à un manque de maîtrise. Je vais commencer par le flou de bouger. 

Par exemple, vous êtes dans un sentier en forêt. La lumière est tamisée, sur votre appareil vous sélectionner une vitesse lente vous pourriez juste bouger légèrement votre appareil pour donner un effet plus mystérieux ou dramatique à votre photo (une chiquenaude, pichenotte en bon québécois, sur l’appareil ou l’objectif). Ici ce n’est pas vous qui bougez, mais l’appareil.

Il y a le flou directionnel, tiens vous êtes dans la même forêt, mais au lieu de regarder vers le bout de la route vous vous tournez vers la forêt, tout en prenant soin d’inclure une partie de la route ou du sentier dans la photo, la technique consiste tout simplement a bougé volontairement son appareil de bas en haut a une vitesse assez lente (1/20 sec-1/25 sec), cela donnera un beau filé d’arbres, on voit souvent cet effet sur Photoshop, mais n’oubliez pas comme il peut être gratifiant de l’avoir fait soi-même.

On retrouve aussi le flou d’arrière-plan (bokeh): Avant plan net tandis que l’arrière-plan est flou pour réussir ce type de photo on fait appel à une faible profondeur de champ (grande ouverture de l’objectif, plus votre objectif peut ouvrir (on se souvient dans l’article sur le triangle photographique, grande ouverture = petit chiffre ex : f/1.8 ) plus votre arrière plan sera flou. Cela permet d’isolé l’avant-plan de l’arrière-plan. Le bokeh c’est un peu plus que ça, il sera également influencé par la qualité de l’objectif et le nombre de lamelles. Sachez qu’avec un peu de pratique, il est assez facile à réaliser.

On a également le flou cinétique: il est dû au mouvement rapide du sujet photographier, un manège qui tourne, une hélice d’avion ou la pale d’un hélicoptère, un bolide de course, les phares d’une voiture la nuit. Ou encore imaginer que vous êtes toujours dans la même forêt, il s’y trouve également une petite rivière avec quelques petites cascades entre les pierres, vous sortez le trépied, vous choisissez une pause lente et fixé le paysage. Les chutes étant en mouvement, contrairement au reste du paysage (on comprend qu’il ne faut pas qu’il y ait du vent dans les arbres) celles-ci seront floues. Il suffit d’avoir une vitesse suffisamment basse pour que le flou soit joliment artistique par un son effet cotonneux. Le flou cénétique, peut également être obtenu par le mouvement de l’élément optique zoomer/dézoomer. Ou par un mouvement simultané. Par exemple : suivre un bolide de course pour avoir le véhicule net et l’arrière-plan flou, même chose avec des enfants qui courent et se balancent ou un kayak dans le courant ou un coureur au 100 mètres . Vous souvenez-vous de la photo de Usain  Bolt?  Il faut un peu de pratique pour arriver à trouver les bons paramètres et la bonne vitesse de déplacement, le sujet sera alors plus ou moins net.

 

Advertisements

Une réflexion sur “Flou artistique

  1. Ping : Flou – Photo Futée

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s