3 trucs faciles pour bien réussir vos photos du premier coup

 


1 : L’horizon
Tout le monde sait ce qu’est l’horizon, mais savez-vous que ce qui choque l’œil du premier coup est un horizon penché. Il est pourtant facile de corriger ce problème en regardant d’abord si votre appareil est muni d’un niveau (vérifier les spécificités pour trouver l’info). Les trépieds en ont souvent un intégré, sinon il se vend un petit cube qui s’installe facilement sur les griffes du flash. Bien sûr, le problème se corrige aussi en post-traitement avec une simple application photo installée sur votre tablette ou votre téléphone. Cependant, pour appliquer cette technique vous devrez rogner (cropper) la photo et perdre, de ce fait, une partie du sujet. Donc, pour éviter de sacrifier des éléments visuels, prenez soin de mettre à niveau votre appareil avant la prise de la photo.
2 : Le triangle photographique
La base pour faire une bonne photo doit combiner en harmonie, les trois paramètres du triangle de l’exposition. En photographie, tout est question de lumière, pas trop mais suffisamment… Il faut donc comprendre les éléments qui influencent l’arrivé de la lumière sur le capteur. Les trois paramètres qui permettent de contrôler l’exposition de l’image sont les suivants : l’ouverture du diaphragme, le temps de pose, et la sensibilité ISO. Si on modifie un de ces éléments, il faut également modifier les autres, soit à la hausse, soit à la baisse, tout en prenant en compte les limites de l’appareil, de l’objectif et de la luminosité ambiante. Au besoin n’hésitez pas à utiliser un trépied pour pouvoir utiliser un temps de pose plus long.

triangle photographique sig

3 : Le temps de pose par rapport à la longueur focale
Ici on comprend qu’une lentille a certaines limites. Des limites liées à l’ouverture et au temps de pose. Si on augmente le temps de pose pour compenser le manque de lumière il faut avoir la main sûre, ou utiliser un trépied, autrement vous aurez une photo floue. Si vos photos sont floues sans que vous ne puissiez l’expliquer, vérifiez les exifs. Les exifs sont les métadonnées de la photo donc, les informations enregistrées par votre appareil au moment de la prise de la photo. Si c’est flou il est fort possible que vous ayez allongé le temps de pose pour compenser la lumière et que l’équilibre fragile entre les deux soit rompu. Voici donc un truc mnémotechnique super facile : Si vous avez un objectif 50mm ne réduisez pas votre temps de pose en deçà de 1/50 s. Avec un objectif 150-600 vous êtes à 450mm, ne réduisez pas en deçà de 1/450 s votre temps de pose. Ce truc est valable pour un full frame si vous avez un APS-C multiplié par 1.6 pour canon 1.5 pour Nikon. D’une manière ou d’une autre et selon le type d’appareil utilisé, vous allez rapidement apprendre à connaître les limites du temps de pose par rapport à la longueur focale de vos objectifs. Sachez toutefois que certains sujets demandent un temps de pose réduit 1/500, 1/1000 et ce, peu importe l’objectif. Dans de tels cas, il faudra compenser en appliquant les règles du triangle photographique : Ouverture, temps d’exposition et sensibilité ISO.

Advertisements