Exposition multiple

7DE2F753-0E14-4DC3-8601-D628ABB7638D

Grâce à la technologie numérique des appareils photo actuels, les possibilités d’être créatif sont multipliées par dix, cent, voire mille! Aujourd’hui, je vais aborder le sujet de l’exposition multiple. Cela se produit quand on fait une superposition de deux images ou plus sur la même photographie. Jadis, quand j’étais plus jeune et que les appareils n’avaient pas encore fusionné avec le numérique, on superposait en débloquant le rouleau de pellicule. On pouvait retenir le mécanisme de rembobinage tout en rendant l’armement possible et cela nous permettait de prendre une seconde photo par-dessus la première. Bon, on pouvait toujours remettre le même film une seconde fois, mais il devenait plus difficile de contrôler l’effet. Un peu artisanale et compliquée comme méthode.

Heureusement, de nos jours la plupart des logiciels ou des applications de traitement de l’image permettent de faire cette manœuvre sans trop d’effort. Encore mieux, si vous fouillez correctement dans le menu de votre appareil il y a de fortes chances que la FDFFC5D0-8A04-4583-9E17-EE7DA75AD83Afonction s’y trouve déjà. C’est beau le progrès quand même, bien sûr il faut un peu de détermination et de la patience.

J’avoue qu’on s’y perd parfois et ce n’est pas toujours facile d’explorer les menus de nos chères caméras. Mais franchement, donnez-vous la peine d’explorer le menu et c’est certain que vous y ferez des découvertes stupéfiantes. Ces machines gagnent à être connues!

Vous voilà donc en quête du mode exposition multiple. Le manuel de l’utilisateur peut vous aider à trouver cette fonction, à la condition de consulter la version complète et détaillée du guide et pas seulement le manuel de base. Si vous ne disposez pas de la version détaillée, faites une recherche sur internet pour mettre la main dessus. Pour ma part, je préfère, et de loin, la version électronique. Les recherches y sont plus rapides que sur le manuel papier.

Sans trop entrer dans les détails techniques, retenez cette notion de base : ce qui est foncé sur un cliché sera comblé par les motifs du cliché suivant. Si vous avez photographié une silhouette en contre-jour par exemple, c’est la silhouette qui sera comblée par le sujet du cliché suivant. Il est également possible de faire un montage en utilisant une image, comme une paire de bottes de randonnées, et plus tard de la jumeler à un feu de camp.

Vous pouvez aussi cloner un sujet et le présenter dans des positions différentes, tout ça sur le même cliché. Il faut parfois jouer un peu avec l’exposition, le contraste, la densité, c’est normal, la caméra ne fait pas tout. Commencer par deux, puis augmenter le défi à 3, 5, 7, 9 images. Persévérez, il faut tester et répéter encore et encore. Le plaisir croît avec l’usage et s’amuser c’est aussi ça la photographie.

6E2DECD3-7F81-498F-977C-4F4BAE42FCF7

Publicités