Plate, Clamp, Ball (termes anglais)

Souvent dans la langue de Shakespeare on se perd dans tous ces noms pour l’équipement photo.

Si vous êtes rendu à acheter un trépied on vous demandera quelle sorte de rotule (ball) vous désirez, quel plateau quick release vous intéresse, houlà! Vous qui pensiez juste acheter un trépied. Bon on va démystifier ça un peu.

Les trépieds de bas de gamme peuvent avoir un système sommaire pour y installer votre appareil. Si vous possédez un appareil de qualité avec des objectifs plus onéreux vous allez devoir chercher un trépied pouvant supporter le poids de votre appareil couplé à son objectif. Lors de l’achat d’un trépied ou d’un monopode, vous constaterez que ceux-ci sont pourvus de fixation des plus basiques, c’est à dire 3 pieds une vis au milieu ou avec un kit prêt à l’utilisation. Ces fixations  ne vous permettent pas beaucoup de flexibilité. Il faut donc minimalement avoir sur la caméra un plateau (plate) et sur le trépied un système d’attache (clamps). On vous parlera d’un système quick release, c’est-à-dire un plateau qui se détache du support en un clin d’œil. Sur le marché on retrouve principalement deux types de système,  l’Arca-Swiss Quick Release System et le RC2. Des systèmes qui se déclinent sous d’autres appellations selon le fabricant.

Arca-Swiss ou RC2?

Le RC2 est le modèle propre à la bannière Manfrotto. Le plateau n’est pas plat, un côté est décalé par rapport à l’autre et est biseauté dans un sens et dans l’autre. Il y a également une encoche, il faut donc l’installer dans le bon sens. L’attache quant à elle possède une petite manette qui permet le retrait rapide de la caméra de son support, en un coup de pouce! Vraiment simple et rapide. J’avais ce système au début.

L’Arca-Swiss quant à lui possède un plateau plat avec des bords biseautés et une protubérance sur le devant et  l’arrière. L’attache possède un pas de vis qui permet d’écarter les bords et de les joindre pour enserrer les bords biseautés. Avec ce système, si la vis est mal serrée La protubérance empêche le plateau de glisser. Votre appareil sera ainsi protégé d’une chute accidentelle. Le système de vis demande un peu plus de manipulation que la manette mais offre une double protection. Cette caractéristique si précieuse pour nos précieux objets en fait un choix prisé par les photographes.

Vous pouvez utiliser un système ou l’autre selon votre préférence, suffit de vous assurer que le plateau et l’attache soient compatibles, car il est impossible de mettre  une attache Arca-Swiss sur un plateau RC2 et vice versa. Pour mes propres besoins j’ai opté pour le système Arca-Swiss. J’utilise une veste de type Cotton Carrier et ce que je ne voulais surtout pas c’est perdre mon temps à changer de plateau. Donc j’avais besoin d’un plateau assez long pour être couplé à un zoom et possédant également la capacité d’y mettre le bouton qui s’insère dans la veste. Le meilleur plateau que j’ai trouvé était du type Arca-Swiss.

Bon cela dit, un simple plateau (plate) et une attache (clamps) à part,  vous permettent de joindre la caméra au pied. Le manque de mobilité de cette fixation peut être compensé par l’ajout d’une rotule. Si on veut des mouvements fluides de droite à gauche et de haut en bas il est donc souhaitable d’avoir entre le pied et l’attache une rotule (Ball). Mais ça…c’est une autre histoire à lire dans un prochain article. 

Advertisements