Photographier avec une boule de cristal


img_9239Vous avez le goût de donner un petit effet spécial à vos photos et de vous initier à une nouvelle technique pourquoi ne pas essayer de photographier au travers une boule de cristal. Il faut dans un premier temps vous procurer une boule. Une petite recherche sur Amazon ou encore Renaud-Bray vend également un coffret avec boule et livre pour ceux qui voudraient se lancer dans la cristallomancie.

Les boules peuvent être faites de verre ou d’acrylique. Les deux conviennent, toutefois la boule en verre est plus lourde, mais la boule en acrylique est plus sensible aux éraflures. Vous trouverez des boules de cristal de différente grosseur. Choisissez-en une qui fera entre 60 mm et 80 mm de diamètre. Plus grosse, surtout si elle est en verre, son poids sera un inconvénient. Il en existe de plus petites. Une de 20 mm. quoi qu’un peu petite pour être utilisée seule.  Elle peut toutefois être utilisée en complémentaire pour faire un arrangement photographique.

Il ne vous reste plus qu’à trouvez un sujet et à vous amusez. Sachez toutefois que les sujets très contrastés ou très colorés donnent un bon rendu. Le socle n’est pas toujours esthétique. Utilisez votre imagination pour remplacer celui-ci, votre main, sable, pierre, branches, j’ai même déjà collé un tout petit bout de gomme dessous pour faire adhérer ma boule de cristal sur une surface lisse. 

L’image dans la boule sera à l’envers. Vous devrez effectuer une rotation de votre image pour que la partie dans la boule de cristal soit à l’endroit. Un petit truc la paume de votre main ouverte donnera l’impression que la boule est suspendue dans le vide.

 

Visiter les sites

https://www.facebook.com/groups/2060570630889061/

Glass ball project Andrius Aleksandravičius

IMG_9260

 

 

L’écran orientable

écran orientable

L’écran orientable tout comme le WiFi, le GPS intégré, etc. fait partie depuis quelques années de nouvelles fonctions sur les appareils photo. Ce ne sont pas des composantes essentielles pour faire de bonnes photos, toutefois certaines de ces composantes ont tout de même leurs attraits.

Je parle ici particulièrement de l’écran orientable.  Si comme moi, vous aimer les photographies au ras du sol, vous aller vite trouver l’utilité a votre écran orientable. Qui évitera bien des acrobaties et de vous couchés de tout votre long.

La même chose pour photographier le ciel et ses étoiles ou les pleines lunes qui vous envoutent quand vous aurez placé votre appareil photo sur le trépied et dirigé l’optique vers le ciel, ça devient du coup assez difficile de regarder à travers le viseur cependant avec un écran orientable aucun souci. Donc pour cadrer correctement dans des positions insolites oui à l’écran orientable.

Photographier ce magnifique soleil qui brille entre les branches! Hum depuis votre tendre jeunesse qu’on vous dit de ne pas regarder le soleil directement. Avec l’écran orientable, pas de souci.

Concert, manif tout ce qui attire les foules vous attire. Vous aurez à photographier à bout de bras, l’écran orientable sera un plus.

Ou alors vous aimez la discrétion et photographier les gens au fil de vos pérégrinations en toute discrétion. L’appareil photo au bout de votre cou avec l’écran orientable vous pourrez photographier des moments insolites.

Bien sûr l’écran orientable permet de voir directement sur l’écran le sujet, de faire la mise au point et de cliquer pour prendre la photo.

Personnellement, j’ai un 70D avec écran orientable et je trouve le temps de réactivité un peu long versus l’utilisation du déclencheur. Pour un sujet immobile, ce n’est pas trop grave, mais pour un sujet en mouvement l’utilisation du déclencheur me convient mieux. Cependant pour éviter toute sorte de positions inconfortables oui j’adore son écran orientable. Que ce soit un hybride ou un reflex ce ne devrait pas être votre premier critère toutefois si l’écran orientable est compris avec le boitier vous aller certainement apprécier les qualités.

 

The Golden hour

img_7201

L’heure dorée fait partie des moments magiques pour faire de merveilleux clichés. L’heure dorée prend naissance juste avant le coucher du soleil ou juste après son levé. Le terme « heure » dorée est utilisé de façon figurative. En effet, ce moment peut durer que quelques minutes. Le temps est défini selon les saisons et la latitude. En effet, c’est la hauteur du soleil et le temps que celui-ci prend à se déplacer vers l’horizon, ou vice-versa selon que l’on soit le soir ou le matin, qui définira les nombres de minutes à votre disposition.

Comme son nom l’indique à ce moment-là le ciel prend une teinte qui s’approche de la couleur dorée, les teintes de rose, mauve ou oranger colorent l’environnement qui bénéficie à l’esthétique de vos clichés. Vaut mieux avoir eu une journée ensoleillée, toutefois, il arrive qu’à la fin ou au début d’une journée qui s’annonce grisâtre que le ciel s’illumine par magie.

Pourquoi dit-on que l’heure dorée fait partie des moments magiques, tout simplement parce que la lumière plus douce et les couleurs chaudes ajoutent de l’ambiance aux photos? Les ombres sont également plus longues donc moins dures et se détache bien de votre sujet. C’est le moment idéal pour prendre des clichés en contre-jour. Le ciel de feu avec ses nuages colorés fera d’excellentes photos de paysage. Pour avoir de beaux clichés, il est préférable d’avoir au préalable choisi son point de vue. Car, souvenez-vous même si on dit l’heure dorée, le moment idéal, peut durer à peine quelques minutes. Même si dans les faits les conditions d’éclairage parfaites n’existent pas et que le choix réside dans le type de photo que vous voulez faire. De façon générale, on s’accorde pour dire que l’heure dorée est parfaite pour les paysages et le portrait.

Ce site indique le meilleur moment pour prendre vos photos durant l’heure dorée, the golden hour calculator.

http://www.golden-hour.com

img_7230

 

Changer l’objectif de son reflex

Si vous avez un appareil reflex, c’est certainement avec l’idée, éventuellement, de pouvoir utiliser différents objectifs avec votre boitier. Changer son objectif n’est pas sorcier, toutefois il y a quelques précautions à prendre pour éviter les poussières sur votre capteur.

 Il faut savoir que le capteur étant sous tension, ceci produit une faible charge électrostatique de surface qui peut attirer les poussières passant à proximité.

Idéalement, il est préférable de changer son objectif à l’intérieur, mais ne vous priver pas de changer d’objectif s’il vous êtes en extérieur en suivant ces quelques conseils.

1.      Mettez l’appareil hors tension

2.      Assurez-vous d’être à l’abri du vent et de la poussière.

3.       Essayez d’avoir une surface stable pour disposer de votre matériel.

4.      Préparez le nouvel objectif, assurez-vous qu’il n’y a pas de poussière sur celui-ci dévisser le bouchon qui protège l’arrière de celui-ci, mais laissez le sur l’objectif.

5.      Enlever l’objectif sur le boitier en gardant le boitier incliné vers le bas.

6.      Mettez le nouvel objectif en place. Remettez le bouchon sur l’objectif qu’on vient d’enlever.

 Avec un peu de pratique, vous arriverez à faire cela assez rapidement. Sachez que le changement d’objectif n’est pas la seule cause d’apparition de poussière sur votre capteur. Pour mettre le plus de chance de votre bord, nettoyer votre boitier et enlever les poussières sur vos lentilles régulièrement. Il vous faudra malgré tout de temps en temps faire nettoyer votre capteur.

Je préfère confier cette tâche à un spécialiste. Toutefois, si vous voulez faire le travail vous-même. Il se vend des kits spécifiques pour le faire. Choisissez les brosses spéciales à traitement unique. N’utilisez surtout pas des brosses réutilisables, au risque d’égratigner le capteur et surtout n’utiliser pas de jet d’air en aérosol  ce serait comme passer la sableuse sur votre table de verre.

VIDÉO  

Objectifs usagés

Vu les prix parfois exorbitants de ces joujoux, il peut être parfois avantageux de les acheter usagés. Dans un premier temps, il est préférable de savoir quel objectif on veut. Par exemple, si vous voulez faire de l’animalier ou courir des événements sportifs. Vous aller rapidement vouloir avoir un zoom, voir même un téléobjectif. Ne vous fiez pas seulement à la focale annoncée. Renseignez-vous comme il faut, aller lire les critiques, attention le diable se cache dans les détails. On y trouve du meilleur comme du pire.

Si les critiques sont bonnes, rencontrer le vendeur, examiner bien l’objectif, Est-ce le premier propriétaire? À t’il la facture d’origine?  Y a t’il des dommages etc. On peut rapidement voir si la personne prend bien soin de son matériel ou si elle est négligente. Examiner bien le verre de la lentille pour voir s’il y a des égratignures ou s’il est abimé, vérifier la monture. Un dernier conseil, apporter votre appareil photo et faites quelques essais avec l’objectif.

Les magasins de matérielles photos offrent souvent du matériel usagé, les prix seront plus élevés, mais ils offrent une garantie. Il peut également être intéressant d’acheter neuf en ligne, il arrive que les prix en vaillent la peine.

Cependant, si vous recherchez une focale qui est très prisée, il peut être difficile d’en trouver d’occasion. Il faut être patient et parfois les prix demandés ne valent pas toujours la peine de se priver de la garantie. Outre la petite annonce standard, les sites dédiés à la photographie ont souvent un volet petit annonces, par exemple Québec numérique. Il est possible également de trouver sur Facebook des sites dédiés aux annonces de vente de matérielles photos.

1266943931000_img_152013

Camouflage mythe ou réalité

 

Les animaux et les oiseaux voit l’homme comme un prédateur, de ce fait ils le craignent, ce qui est parfait il en va de leurs survies et c’est pourquoi il faut éviter l’imprégnation. Il est à noter que les animaux sont sensibles à la silhouette humaine et aux odeurs associées à l’homme.

La chasse photographique s’apparente à la chasse on utilisera donc le même matériel. Il existe deux types de chasse. L’affût comme son nom l’indique, on repère un passage, on aménage un affût, on s’y installe et on attend le moment propice. L’autre type de chasse se nomme la billebaude, on se promène en milieux naturels en espérant croisé son sujet. Donc au petit bonheur la chance. Ce peut être un court affût également. À moins d’avoir beaucoup de temps devant vous, il est fort possible que ce soit ce type de chasse photographique que vous effectuerez

Pour réussir sa chasse photographique, on doit pouvoir s’approcher de notre sujet sans que celui-ci nous repère. Un affût bien construit et bien situer permet de camoufler le chasseur aux yeux et à l’odorat de l’animal, toutefois quand on chasse en billebaude on ne bénéficie pas de ce type de camouflage.

 Voici quelques petits trucs pour vous aider. Il est important d’avoir le vent devant soit et non derrière soi, n’oublier pas que leur odorat est très développé. Il faut également éviter les parfums ou porter des vêtements imprégner d’odeur de BBQ ou de feux de camp. Il faut bouger lentement et ne pas faire de bruit. Il est également conseillé d’éviter de porter des vêtements blanc, noir ou des vêtements très colorés. C’est ici que les vêtements adapter aux chasseurs deviennent intéressants, outre leur côté pratique, adapter aux différentes intempéries leur principale fonction permet de vous fondre dans l’environnement et coupe la silhouette humaine aux yeux des animaux. Il est également possible pour les courts affûts de se camoufler ou camoufler son matériel derrière des bâches de type camouflage différent modèle existe.

Pour les plus mordus, il y a le Guily suit ou encore les vêtements camo 3D