La photomacrographie à moindre coût Bague d’inversion

sans-titre

Nous avons traité dans les articles précédents de la photomacrographie en général et de l’équipement approprié pour en profiter pleinement. Dans les articles suivants, j’aborderai différentes alternatives. Si on comprend qu’un bon objectif macro coûte rarement moins de 1000 $. Le matériel usagé est une façon de réduire le coût d’acquisition.  Mais sachez qu’il existe des solutions de remplacement à moindre frais vous permettant de faire de la « macro » avec vos objectifs actuels voire même de vieux objectifs. Que ce soit parce que votre budget est limité, ou parce que vous possédez déjà de bons objectifs multiusages, et qu’investir de nouveau ne vous branche pas, voici des alternatives  afin d’explorer la photomacrographie.  À vous de choisir ce qui vous plait le plus!

BAGUE D’INVERSION : Comme son nom l’indique, cette bague permet de monter votre objectif à l’envers sur votre boitier. Avec ce truc vous perdrez toutefois, la mise au point automatique. Pour sélectionner l’ouverture désirée, le boitier Canon possède un bouton test de profondeur de champ. Il se trouve sur le devant de l’appareil.  Le connaître c’est l’adopter et pas uniquement pour inverser la bague.  Vous devez choisir l’ouverture souhaitée et maintenir la pression sur le bouton tandis que vous retirez l’objectif du boitier.  L’objectif restera alors dans la position d’ouverture sélectionnée lorsque vous remonterez votre objectif à l’envers.  Il est suggéré d’utiliser une focale fixe et un objectif ayant une courte focale pour un facteur de grossissement  plus grand.

Avantages :

–        Vous pouvez utiliser n’importe quel objectif, même un vieil objectif qui de l’ère argentique. De plus, couplé avec une bague de conversion (Canon vers Nikon), vous pourrez utiliser n’importe quelle marque.

–        Le Facteur de grossissement peut dépasser le 1 :1.

–        Possibilité d’avoir une bague de plus grand format et d’ajouter une bague de conversion (step-down) équivalente à vos objectifs.

–        Beaucoup moins coûteux.

Inconvénients :

–        Il est plus difficile de jouer sur la profondeur de champ. On a vu qu’avec un boitier Canon c’était quand même possible de choisir son ouverture, mais bon, il faut que la mouche soit patiente.

C2B00B28-18F3-4E26-8B5F-6E52131E2498

Ne manquez pas le prochain article sur le Tube Allonge

Advertisements

Comment faire de la photomacrographie

IMG_3653-2

Pour faire de la véritable photo macro il vous faut  un objectif spécifiquement conçu pour la photomacrographie. Ces objectifs vous permettent un rapport 1 :1 jusqu’à 10 :1 vous verrez également la mention y =1 ou y=10. Ces objectifs rendent possible la mise au point à une très courte distance.

 

tableau macro

Les objectifs ont une longueur focale fixe qui peut varier entre 35 mm et 200 mm. Plus la longueur focale est grande plus vous pouvez vous éloigner du sujet. L’objectif sera toutefois plus lourd. Si vos sujets sont principalement les insectes, le fait de pouvoir vous placer plus loin est un net avantage. Les mouches sont farouches après tout! Dans ce cas précis la réduction de vibration, ou la stabilisation, n’est pas nécessaire.

 

Bon gré, malgré, surtout si votre longueur focale est grande, vous réaliserez que  faire de la macro a mains levées a des limites.

Le trépied permet de stabiliser votre appareil et d’utiliser des vitesses moindres. 1/250 ou moins. Pour cela, vous devrez diminuer votre ouverture, le chiffre représenté  par le ƒ : 29. C’est là que pour éviter une trop grande montée des ISO vous aurez besoin d’un éclairage d’appoint.

L’utilisation du flash, même par une belle journée ensoleillée, augmentera la luminosité et pourra aussi compenser le manque de lumière en zone ombragée. Un flash annulaire avec sa lumière plus douce est idéal, mais un flash cobra muni d’un diffuseur peut très bien convenir.

L’utilisation d’un rail de mise au point macro de 2 ou 4 directions  permet de déplacer au millimètre près et tout en douceur votre appareil d’avant vers l’arrière et/ou de gauche à droite. Bien sûr, avec un peu de patience vous pouvez arriver au même résultat en déplaçant simplement votre trépied. C’est souvent ardu sur le  terrain naturel puisque le sol est rarement stable et nivelé. Le rail est mieux adapté.  Il n’est pas indispensable mais vous y trouverez rapidement son utilité.

Maintenant, pourquoi la plupart des objectifs macro présentent-ils une grande ouverture, ƒ : 2.8 par exemple, et un stabilisateur?  Vous pouvez utiliser une  ouverture plus grande pour avoir un arrière-plan flouté toutefois la mise au point devient assez difficile pour une image nette du sujet parce que la distance entre celui-ci et l’arrière-plan est infime. Avec un rail, le mouvement est plus fluide et stable.

L’objectif macro peut aussi servir à autre chose que la photo macro. Personnellement, j’utilise un objectif canon macro 100mm. J’ai un modèle avec stabilisateur, plus versatile, qui rend le portrait super intéressant. À vous de choisir!

IMG_3771Exemple d’objectifs macro :

Canon : EF-S 35mm f/2,8 Macro IS STM, EF-S 60mm f/2.8 Macro USM, EF 100mm f/2.8l Macro IS USM, EF 100mm f/2.8l Macro USM, EF 180mm f/3.5L Macro USM, 

65mm macro f/2.8 MP-E, grossissement jusqu’à 5X, uniquement manuel, usage possible uniquement pour la photomacrographie.

Nikon : 40mm f/2.8 AF-S DX G Micro Nikkor, AF Micro-Nikkor 60mm f/2.8D, AF-S Micro-Nikkor 60mm f/2.8G ED , AF-S DX Micro-Nikkor 85mm f/3.5G ED VR, AF-S VR Micro-Nikkor 105mm f/2.8G IF-ED

Tamron : 90mm f/2.8 Di Macro

Sigma : Sigma 105mm f/2.8 Macro DG EX OS HSM

Macrophoto versus fonction Macro

IMG_3679Vous avez sans doute vu de jolies photos macro où on voit de très près les yeux d’une mouche,  un flocon de neige, les pistils d’une fleur etc.  Pour réaliser ce type de photomacrographie,  vous devez avoir une lentille spécialisée dite macro.  De nombreux objectifs standards présentent une fonction macro avec un chiffre vous indiquant  simplement la plus petite distance dont vous pouvez  approcher du sujet. Ce n’est pas négligeable puisque cette fonction vous permet sans faire de la véritable macro, de réaliser  des plans rapprochés ou ce qu’on appelle de la proxiphotographie.

Sans trop se perdre dans les détails disons que pour être considéré comme une photomacrographie, il faut que le rapport entre le sujet et sa taille sur le capteur de votre appareil photo soit situé entre 1 :1 ou 10 :1.  Un rapport 1 :1  veut dire que si le sujet fait 1cm, l’image enregistrée sur votre capteur fera également 1cm.  Si on parle d’un rapport 10 :1 le sujet de 1cm fera 10 cm sur le capteur. Au-delà d’un rapport de 10 :1 on parle de photomicrographie, utilisée principalement dans le domaine médical. En deçà d’un rapport 1 :1 on entre dans la proxiphotographie.

Ce qu’il faut donc comprendre de l’indication macro sur un zoom standard c’est que  la fonction permet un certain rapprochement du sujet. Rapidement vous constaterez que plus vous essayez de zoomer plus vous devez vous éloigner pour conserver la netteté de votre image. Vous réussirez sans doute à faire de la proxiphotographie, mais jamais de la macro avec ce type d’objectif.  Sur les zooms standards on atteint vite les limites de la fonction macro. Il ne faut pas confondre la fonction macro sur le zoom standard avec le zoom conçu spécifiquement pour la photomacrographie. Pour aller plus loin dans le plus près, il faut passer aux objectifs spécialisés.

Je parcours souvent le web à la recherche de bons achats et  je vois parfois les gens mettre en évidence cette fonction macro, qui pourrait laisser entendre à un néophyte qu’il achète un véritable objectif macro. Détrompez-vous! Les objectifs dédiés à la macro photographie sont clairement décrits sur le site des fabricants. Si  vous recherchez un zoom spécialisé, une petite visite sur le web ou chez votre fournisseur est fortement recommandée. Si vous n’êtes pas à la recherche d’un objectif macro, et bien maintenant vous savez ce que veut dire la fonction macro sur votre objectif standard!

 

 

Kit de Gouttes d’eau Miops

waterdropkitPremier essai de mes outils Miops. L’utilisation de la valve d’eau se fait assez facilement. Il a été livré avec sa pile (AA). Après avoir téléchargé l’application, j’ai commencé à utiliser la valve. IMG_1067

Il existe deux applications le MIOPS mobile et MIOPS Smart. Pour la valve l’application Miops mobile est celle à utiliser. Il faut d’abord brancher la valve en mode Bluetooth. Ne vous fiez pas aux réglages de votre téléphone, car il peut très bien être branché bluetooth et ne pas fonctionner. Pour valider le fonctionnement de l’application, la lumière rouge de la valve doit clignoter. Quand le branchement est fait, vous pouvez facilement contrôler la grosseur de la goutte et pour les gouttes suivantes (jusqu’à 4), vous pouvez aussi choisir le délai entre chacune.

Mes premiers essais ont été faits en mode MANUEL sur mon appareil photo, cela limite à 2 gouttes sinon il faut utiliser le mode BULB et cela demande un peu plus de pratique. J’ai utilisé également le déclencheur avec le mode laser.
J’ai rapidement été capable de faire de jolies couronnes. L’utilisation de lait et de colorant donne de meilleurs résultats.

 

Premier constat, j’ai utilisé une toile noire avec une vitre dessus, toutefois avec le flash extérieur on voit trop la trame de la toile. Je vais donc faire des essais avec un autre plateau et en déportant mon flash également. Pour ce qui est des piliers c’est réussi, mais j’aurai besoin d’un peu de pratique pour faire une couronne sur le dessus de ceux-ci. J’ai également utilisé différents objets avec le laser : craies, cubes de sucres. Amusant! Avec beaucoup de patience on peut aussi réaliser des photos avec différentes grosseurs de gouttes. Il faut ajuster un peu le délai pour arriver au bon résultat parce que trop tôt, on voit la goutte en suspension, et trop tard on voit juste une vague. Je continue mon exploration et vous ferai part de mes commentaires dans une autre chronique.

 

Trigger Miops (déclencheur)

Peut être avez-vous déjà vu des images fantastiques d’éclaires de foudre, de gouttes d’eau figées ou des ballons qui éclatent. Des poses lentes spectaculaires. Il est toujours possible d’y arriver sans aide avec sa caméra, mais ça risque de demander beaucoup de patience et de chance. Voilà où entre en jeu le «déclencheur ». Le déclencheur ou trigger, est comme un petit ordinateur qui programme différentes actions et déclenche l’appareil photo par le biais d’un son,  d’une source de lumière vive ou d’un rayon laser. Vous pouvez aussi ajouter une valve goutte d’eau, c’est-à-dire un tube avec une valve qui déclenche la caméra pour figer le mouvement de la goutte d’eau.

Après avoir regardé un peu ce qui se fait sur le marché, j’ai opté pour le déclencheur Miops Smart et la valve Miops Splash. Mon choix de déclencheur est principalement basé le fait que le Miops est doté d’un écran et qu’il peut donc être utilisé de façon autonome.  De plus, la valve d’eau Miops me semblait mieux conçue que celle de son concurrent, dont le boitier n’est pas couvert.

Il faut savoir que Miops vend également un déclencheur mobile et un Dongle, le déclencheur mobile possède les mêmes fonctions que le Miops Smart mais sans écran et qu’il faut utiliser un téléphone intelligent pour le contrôler. L’application peut être téléchargée gratuitement sur Apple ou Androïd. Le Dongle fonctionne également avec le téléphone mais les fonctions sont plus limitées, ce qui explique la différence de coûts entre le Dongle et le Smart. Vos choix d’outils se feront selon votre budget ou  vos besoins.

Pour ma part, je travaille avec le déclencheur Miops Smart. Il me permet une grande autonomie pour photographier des orages,  faire des Timelaps et des filés d’étoiles.  J’ai ajouté à cela la valve d’eau pour faire de jolis splash.

Premier constat, le fil torsadé audio de couleur orange de 2.5mm qui permet de brancher le déclencheur  Miops Smart à l’appareil photo est trop court, particulièrement si vous  l’utilisez  indépendamment de l’appareil photo (fonction laser par exemple). Un fil plus long est de mise. La pile présente une bonne durée d’utilisation avant d’être rechargée (fil noir, prise USB fourni). Par contre, pour changer la pile de la valve d’eau  on doit retirer 4 vis à l’arrière… un couvercle facile à retirer aurait été plus approprié. Avec le déclencheur Miops Smart un fil pour le flash est également fourni. L’utilisation du Trigger demande un peu de pratique, mais on arrive vite à de bons résultats. Sur le site de Miops et sur YouTube vous trouverez facilement des tutoriels et surtout des idées pour nourrir votre créativité. Ce sont des outils vraiment fascinants!

Ajouter sa signature

Que vous soyez professionnel ou amateur, vous aurez sans doute le goût de signer vos œuvres. Ceci est normal tout le monde veut avoir le mérite de ce qu’il accomplit. Les artisans de tous les horizons signent leur travail que ce soit avec le nom de l’entreprise ou avec leur propre nom.

D’abord ce qu’il faut savoir par rapport au Copyright ou droit d’auteur en français c’est qu’au Québec, enfin au Canada, car c’est une loi fédérale qui régit le droit d’auteur, depuis le 7 novembre 2012 le droit d’auteur est reconnaît au photographe comme premier titulaire de l’œuvre. Cette loi corrige une certaine injustice qui faisait de l’acheteur de l’œuvre le propriétaire des droits. Bref, je n’entrerai pas dans les détails, si cela vous intéresse je vous invite à visiter le site de la  CAPIC .

Sachez donc que signer ou pas (une signature s’enlève facilement) l’œuvre vous appartient, il faut évidemment pouvoir prouver que l’œuvre vient de vous. Comment prouver cela en cas de litige, conserver le fichier original, apporter des modifications (ex: recadrer) à votre photo avant de la diffuser, sur le web particulièrement.

Cela dit, vous avez sans doute tout de même envie de signer votre œuvre. Évidemment, il y a plusieurs façons d’y arriver. Vous pouvez utiliser votre propre signature et à l’aide de divers logiciel de traitement de l’image créer une image sur un fond transparent et l’utiliser en superposition de vos photos. Mais si comme moi votre signature n’a rien d’élégant, vous pouvez créer une signature en utilisant diverses polices de caractères à l’aide des mêmes logiciels. Cependant, il est possible que vous n’ayez pas accès à ces logiciels ou que leurs utilisations vous semblent fastidieuses.

Alors, rendez vous sur le site de Font Meme qui est un générateur de textes ou tout simplement un générateur de signature vous choisissez la police qui vous plait, vous entre votre texte donc votre nom et un titre genre photographe ou photographie si cela vous tente et le générateur va produit une belle signature que vous pourrez sauvegarder et ajouter à votre photo.

Pour ajouter la signature, vous devez avoir un logiciel qui permet d’ajouter une double exposition. Snapseed, Pixlr qui sont des logiciels de traitement d’image sont gratuit et le permettent.  Petit conseil, créer une signature blanche et une noire pour ajouter aux photos foncée et pâle. Les logiciels permettent de modifier la nuance pour être bien visible. Oubliez les signatures de couleur ça n’est pas joli et ne fait pas professionnel. Pour terminez la modération a toujours meilleur goût le sujet de votre œuvre n’est pas votre signature elle ne doit pas prendre toute la place. Il existe certainement d’autres générateurs de texte sur le Web n’hésitez pas a exploré et a partagé vos découvertes.

48D88BA2-63DE-4E3E-97DD-CEDBB40B3504E723A325-E4DF-4407-AC9F-824F7A0656D9140842D2-7061-485A-A113-1E7F71592909

 

 

5 Idées cadeaux de dernières minutes pour vos photographes préféré(es)

  1. Un petit bijoux et autres accessoires  pour se distinguer. Love photography
  2. T-shirt et gugusses. Camera gears
  3. Un de mes coups de cœur de l’année, Canon EF-S 35mm f/2.8 Macro IS STM Canon macro 35mm
  4. Cours, ateliers, formations ou safari photo. Outre diverses écoles de photo il y a l’artiste photographe Anne Jutras , Jérémie LeBlond-Fontaine avec atelier et safari , safari à l’original Forêt Montmorency , Daniel Dupont Ateliers et voyages photos il y a certainement près de chez vous des photographes qui se feront un plaisir de vous guider.
  5. Si comme moi, vous aimez les beaux livres, les aurores boréales et les auteurs d’ici, c’est ce livres que vous voulez. Gilles Boutin, Les aurores boréales Québec-Nunavik