Décrocher la lune

Suite à une photo d’un paysage avec la super lune en arrière-plan que j’ai publiée, j’ai eu plusieurs demandes pour savoir comment faire. D’abord la façon d’avoir un paysage et lune et de photographier durant ce qu’on appelle  l’heure bleue. Cependant, il est possible durant la nuit de photographier la lune avec un paysage en avant plan. Toutefois, cela peut être difficile à cause d’une vaste plage dynamique. Mais je vais vous donner un secret pour réussir. Il faut savoir que si vous utilise une longue exposition la silhouette sera correctement exposée tandis que la lune sera surexposée. Au contraire si votre temps d’exposition est moins long, la lune sera correctement exposée, toutefois la silhouette sera sous-exposée et se confondra avec le noir du ciel. Il existe des techniques de balayage avec le flash ou une source de lumière externe comme une lampe de poche. Toutefois, une méthode que je favorise et qui est plus simple et ne nécessite ni flash ni lumière externe. Il s’agit tout simplement d’utiliser votre trépied et de prendre deux photos à la suite. Une première ou la lune est correctement exposée et une seconde ou elle sera surexposée ou la silhouette sera apparente. Par la suite, en post traitement, c’est-à-dire à la maison avec un logiciel approprié, vous pourrez fusionner les deux photos très facilement. Pas besoin d’avoir de logiciel dispendieux pour ce faire, ni même un super ordinateur. Si vous utilisez une tablette, il existe des applications gratuites telles Photoshop Mix d’Adobe, Photo Fusion, SketchBook, Filterstorn Neue. Pixlr etc. pour ma part, j’utilise Photoshop Mix qui fait très bien le travail. Vous aller devoir vous familiariser avec le logiciel. Mais il est assez facile d’y arriver. Il s’agit d’exporter les deux photos, d’utiliser en avant plan la photo avec la silhouette visible et la lune surexposée, réduire l’opacité pour vous aider a bien aligné les lunes. Par la suite, effacé à l’aide de l’outil la lune qui est surexposée pour laisser apparaitre la lune qui est correctement exposée. Voilà le tour est joué.

 

Advertisements

Photographier autrement

La photographie est loin d’être réservée aux gens jeunes, en bonne santé, ayant toutes leurs dents.  Joao Maia, photographe des jeux de Rio, Tara Miler photographe professionnelle sont  tous  deux aveugles. Christian Rocher est paraplégique. Damien est blessé de guerre.  Eux et tous ces gens à mobilité réduite, croisés au fil de mes balades,  m’ont inspiré  cet article. Faire de la photographie apporte un bien-être instantané. La chasse aux images nous fait sortir de chez soi et oublier les soucis quotidiens. Dehors, on peut focaliser sur le moment présent et être en communion avec l’environnement et son sujet. Faire de la photographie permet également d’avoir un regard différent sur le monde, de changer ses perceptions et d’explorer de nouvelles perspectives. Ces moments d’arrêt, qui sont si rares de nos jours, permettent de réduire le stress. Outre le bien-être ressenti, faire de la photo aiguise son sens artistique et créatif. Votre œil  créatif s’affine et de cette quête émerge l’envie de découvrir de nouveaux horizons et de faire les choses différemment. Que ce soit dans un processus de rétablissement ou tout simplement pour sortir du cycle de la douleur physique ou psychique, la découverte photographique aura un impact des plus positifs sur vous. Lors de vos pérégrinations vous rencontrerez des gens qui partagent la même passion et cela contribuera à réduire l’isolement qui s’installe quand on est moins actif socialement.  La photo ? Que du bon et souvent que du beau !

img_7238

Joao Maia : http://www.lapresse.ca/le-soleil/sports/dossiers/les-jeux-de-rio/201609/10/01-5019091-le-photographe-aveugle-des-jeux-paralympiques.php

Tara Miller : http://ici.radio-canada.ca/tele/Second-regard/2016-2017/segments/reportage/10036/photographe-aveugle-tara-miller

Christian Rocher : http://rocher-photographe.com/rocher.php

Damien : http://www.parismatch.com/Culture/Art/Damien-Blesse-de-guerre-et-photographe-1104779

Objectifs usagés

Vu les prix parfois exorbitants de ces joujoux, il peut être parfois avantageux de les acheter usagés. Dans un premier temps, il est préférable de savoir quel objectif on veut. Par exemple, si vous voulez faire de l’animalier ou courir des événements sportifs. Vous aller rapidement vouloir avoir un zoom, voir même un téléobjectif. Ne vous fiez pas seulement à la focale annoncée. Renseignez-vous comme il faut, aller lire les critiques, attention le diable se cache dans les détails. On y trouve du meilleur comme du pire.

Si les critiques sont bonnes, rencontrer le vendeur, examiner bien l’objectif, Est-ce le premier propriétaire? À t’il la facture d’origine?  Y a t’il des dommages etc. On peut rapidement voir si la personne prend bien soin de son matériel ou si elle est négligente. Examiner bien le verre de la lentille pour voir s’il y a des égratignures ou s’il est abimé, vérifier la monture. Un dernier conseil, apporter votre appareil photo et faites quelques essais avec l’objectif.

Les magasins de matérielles photos offrent souvent du matériel usagé, les prix seront plus élevés, mais ils offrent une garantie. Il peut également être intéressant d’acheter neuf en ligne, il arrive que les prix en vaillent la peine.

Cependant, si vous recherchez une focale qui est très prisée, il peut être difficile d’en trouver d’occasion. Il faut être patient et parfois les prix demandés ne valent pas toujours la peine de se priver de la garantie. Outre la petite annonce standard, les sites dédiés à la photographie ont souvent un volet petit annonces, par exemple Québec numérique. Il est possible également de trouver sur Facebook des sites dédiés aux annonces de vente de matérielles photos.

1266943931000_img_152013

Photographier au ras du sol

img_5933-sig

Avez-vous déjà songé à changer de point de vue. Photographier au ras du sol change la perspective et peut apporter une certaine originalité à vos photos.

L’être humain est habitué à avoir un point de vue qui est déterminé par sa propre hauteur. Le fait de photographier au ras du sol permet d’avoir une photo qui apporte une échelle et une dimension différente de ce que l’œil humain est habitué de voir.

img_6999_gf-600x400

Photographier au ras du sol est très simple, il suffit simplement de s’accroupir, de s’assoir ou même se coucher au sol. Si vous avez un appareil photo avec un écran orientable c’est parfait sinon sachez qu’il se vend un viseur d’angle que vous pouvez fixer à l’oculaire de l’appareil photo.

Pas besoin d’avoir un objectif spécifique pour photographier au ras du sol. Utiliser ce que vous avez et faites des tests. Que se soit un petit animal, un paysage au loin, tout est sujet à être photographier au ras dus sol.

Faites attention, soignez vos photos tout ce qui traine sur le sol apportera une fausse note à votre photo un mégot de cigarette à côté d’un magnifique champignon manquera d’esthétisme.

img_6854-600x400