La photomacrographie à moindre coût Bonnettes

Nous avons traité dans les articles précédents de la photomacrographie en général et de l’équipement approprié pour en profiter pleinement. Dans les articles suivants, j’aborderai différentes alternatives. Si on comprend qu’un bon objectif macro coûte rarement moins de 1000 $. Le matériel usagé est une façon de réduire le coût d’acquisition. Mais sachez qu’il existe des solutions de remplacement à moindre frais vous permettant de faire de la « macro » avec vos objectifs actuels voire même de vieux objectifs. Que ce soit parce que votre budget est limité, ou parce que vous possédez déjà de bons objectifs multiusages, et qu’investir de nouveau ne vous branche pas, voici des alternatives afin d’explorer la photomacrographie. À vous de choisir ce qui vous plait le plus!
BONNETTES : Ce sont des lentilles (close-up lens) supplémentaires qui se vissent sur le devant de l’objectif. Elles agissent comme une loupe. Il existe des modèles simples avec une seule lentille et plus complexes, que l’on nomme bonnettes achromatiques, qui sont composées de deux lentilles avec ou sans traitement multicouches. Tous ces facteurs influencent la qualité et le prix.
Avantages :
– Pas de perte de luminosité.
– Bonne qualité optique avec une bonnette achromatique.
– Possibilité de continuer d’utiliser la mise au point automatique.
Inconvénients :
– Plus cher dans le cas d’une bonnette achromatique.
– Perte de qualité optique avec une bonnette simple.
– Rapport de grossissement moindre.


Voilà! Chaque alternative suppose certaines contraintes, mais pour s’amuser et explorer les possibilités de la photomacrographie ce sont des trucs abordables.

Publicités

Comment faire de la photomacrographie

IMG_3653-2

Pour faire de la véritable photo macro il vous faut  un objectif spécifiquement conçu pour la photomacrographie. Ces objectifs vous permettent un rapport 1 :1 jusqu’à 10 :1 vous verrez également la mention y =1 ou y=10. Ces objectifs rendent possible la mise au point à une très courte distance.

 

tableau macro

Les objectifs ont une longueur focale fixe qui peut varier entre 35 mm et 200 mm. Plus la longueur focale est grande plus vous pouvez vous éloigner du sujet. L’objectif sera toutefois plus lourd. Si vos sujets sont principalement les insectes, le fait de pouvoir vous placer plus loin est un net avantage. Les mouches sont farouches après tout! Dans ce cas précis la réduction de vibration, ou la stabilisation, n’est pas nécessaire.

 

Bon gré, malgré, surtout si votre longueur focale est grande, vous réaliserez que  faire de la macro a mains levées a des limites.

Le trépied permet de stabiliser votre appareil et d’utiliser des vitesses moindres. 1/250 ou moins. Pour cela, vous devrez diminuer votre ouverture, le chiffre représenté  par le ƒ : 29. C’est là que pour éviter une trop grande montée des ISO vous aurez besoin d’un éclairage d’appoint.

L’utilisation du flash, même par une belle journée ensoleillée, augmentera la luminosité et pourra aussi compenser le manque de lumière en zone ombragée. Un flash annulaire avec sa lumière plus douce est idéal, mais un flash cobra muni d’un diffuseur peut très bien convenir.

L’utilisation d’un rail de mise au point macro de 2 ou 4 directions  permet de déplacer au millimètre près et tout en douceur votre appareil d’avant vers l’arrière et/ou de gauche à droite. Bien sûr, avec un peu de patience vous pouvez arriver au même résultat en déplaçant simplement votre trépied. C’est souvent ardu sur le  terrain naturel puisque le sol est rarement stable et nivelé. Le rail est mieux adapté.  Il n’est pas indispensable mais vous y trouverez rapidement son utilité.

Maintenant, pourquoi la plupart des objectifs macro présentent-ils une grande ouverture, ƒ : 2.8 par exemple, et un stabilisateur?  Vous pouvez utiliser une  ouverture plus grande pour avoir un arrière-plan flouté toutefois la mise au point devient assez difficile pour une image nette du sujet parce que la distance entre celui-ci et l’arrière-plan est infime. Avec un rail, le mouvement est plus fluide et stable.

L’objectif macro peut aussi servir à autre chose que la photo macro. Personnellement, j’utilise un objectif canon macro 100mm. J’ai un modèle avec stabilisateur, plus versatile, qui rend le portrait super intéressant. À vous de choisir!

IMG_3771Exemple d’objectifs macro :

Canon : EF-S 35mm f/2,8 Macro IS STM, EF-S 60mm f/2.8 Macro USM, EF 100mm f/2.8l Macro IS USM, EF 100mm f/2.8l Macro USM, EF 180mm f/3.5L Macro USM, 

65mm macro f/2.8 MP-E, grossissement jusqu’à 5X, uniquement manuel, usage possible uniquement pour la photomacrographie.

Nikon : 40mm f/2.8 AF-S DX G Micro Nikkor, AF Micro-Nikkor 60mm f/2.8D, AF-S Micro-Nikkor 60mm f/2.8G ED , AF-S DX Micro-Nikkor 85mm f/3.5G ED VR, AF-S VR Micro-Nikkor 105mm f/2.8G IF-ED

Tamron : 90mm f/2.8 Di Macro

Sigma : Sigma 105mm f/2.8 Macro DG EX OS HSM

Macrophoto versus fonction Macro

IMG_3679Vous avez sans doute vu de jolies photos macro où on voit de très près les yeux d’une mouche,  un flocon de neige, les pistils d’une fleur etc.  Pour réaliser ce type de photomacrographie,  vous devez avoir une lentille spécialisée dite macro.  De nombreux objectifs standards présentent une fonction macro avec un chiffre vous indiquant  simplement la plus petite distance dont vous pouvez  approcher du sujet. Ce n’est pas négligeable puisque cette fonction vous permet sans faire de la véritable macro, de réaliser  des plans rapprochés ou ce qu’on appelle de la proxiphotographie.

Sans trop se perdre dans les détails disons que pour être considéré comme une photomacrographie, il faut que le rapport entre le sujet et sa taille sur le capteur de votre appareil photo soit situé entre 1 :1 ou 10 :1.  Un rapport 1 :1  veut dire que si le sujet fait 1cm, l’image enregistrée sur votre capteur fera également 1cm.  Si on parle d’un rapport 10 :1 le sujet de 1cm fera 10 cm sur le capteur. Au-delà d’un rapport de 10 :1 on parle de photomicrographie, utilisée principalement dans le domaine médical. En deçà d’un rapport 1 :1 on entre dans la proxiphotographie.

Ce qu’il faut donc comprendre de l’indication macro sur un zoom standard c’est que  la fonction permet un certain rapprochement du sujet. Rapidement vous constaterez que plus vous essayez de zoomer plus vous devez vous éloigner pour conserver la netteté de votre image. Vous réussirez sans doute à faire de la proxiphotographie, mais jamais de la macro avec ce type d’objectif.  Sur les zooms standards on atteint vite les limites de la fonction macro. Il ne faut pas confondre la fonction macro sur le zoom standard avec le zoom conçu spécifiquement pour la photomacrographie. Pour aller plus loin dans le plus près, il faut passer aux objectifs spécialisés.

Je parcours souvent le web à la recherche de bons achats et  je vois parfois les gens mettre en évidence cette fonction macro, qui pourrait laisser entendre à un néophyte qu’il achète un véritable objectif macro. Détrompez-vous! Les objectifs dédiés à la macro photographie sont clairement décrits sur le site des fabricants. Si  vous recherchez un zoom spécialisé, une petite visite sur le web ou chez votre fournisseur est fortement recommandée. Si vous n’êtes pas à la recherche d’un objectif macro, et bien maintenant vous savez ce que veut dire la fonction macro sur votre objectif standard!

 

 

Choisir un nouvel objectif

grand-angleIMG_8763

Voilà rendu le temps d’ajouter un objectif à votre matériel photo. Pour faire un choix éclairé, il faut d’abord savoir ce que voulez faire avec ce nouvel objectif. Pour vous aider à choisir, voici un petit lexique et quelques conseils. 

·        Ce que l’œil humain voit : On considère qu’un objectif de 50mm correspond à ce que l’œil humain voit.

·        Grand angle : comprends normalement les objectifs qui font moins de 35 mm voire même 24mm qui sont considérés comme un vrai grand angle.         

·        Très grand angle : comprends les objectifs de type fish-eye c’est-à-dire qu’ils ont une très courte longueur focale et ils couvrent un large champ au point ou l’objectif doit être bombé. D’où l’appellation œil de poisson.

·        Téléobjectif : comprends les objectifs qui ont une longueur focale plus grande et qui rapproche le sujet. À ce titre, les objectifs qui font plus de 100 mm entrent dans cette catégorie.

·        Super téléobjectif : comprends des objectifs qui ont une plus grande longueur focale encore plus grande. ce sont les objectifs de plus de 300 mm

On trouve également des objectifs spécialisés.

·        Macro : permets de s’approcher du sujet et de photographier celui-ci en gros plan.

·        Infrarouge : utilisé par les astronomes amateurs pour immortaliser les astres et la Voie lactée

·        À décentrement : utilisé en architecture qui permet de redresser les perspectives architecturales.

Et autre objectif articulé dont il y a peu de chance qu’ils fassent partie en ce moment de vos besoins.

Cet objectif peut également être à focale fixe ou à focale variable

·        Focale fixe : exemple 100mm, 50 mm, 85mm, etc. Pour ajuster le cadrage, vous devez avancer ou reculer. C’est l’objectif étant plus simple conceptuellement, vous aurez à prix également une lentille de meilleure qualité. Elle sera également plus légère. Toutefois pour répondre à vos différents besoins vous devrez acheter plusieurs objectifs.

·        Focale variable : 100-300mm, 10-24mm, 55-250, etc. vous pouvez donc cadrer plus serrer tout en étant à la même distance du sujet. On voit son utilité dans des conditions ou il n’est pas possible de s’approcher du sujet. Ces objectifs couvrent également une plus large gamme de possibilités toutefois, ils sont souvent plus lourds, dû à l’utilisation de plus nombreuses lentilles pour leurs conceptions. Pour avoir un objectif de qualité égale, il sera plus dispendieux.

·        Vous aurez sans doute entendu parler de luminosité de votre objectif. La luminosité correspond à l’ouverture maximale du diaphragme, il est exprimé en nombre ƒ:  exemple ƒ :2.8,  ƒ :5.6,  ƒ :1.8 et il désigne la plus grande ouverture offerte sur votre objectif a une donnée spécifique. Sur les objectifs fixes il n’y aura qu’un seul nombre ƒ:  exemple 300mm ƒ :4 ou 300 mm ƒ :2.8, 50 mm ƒ :1.8, etc.

Sur les objectifs à focale variable on trouvera souvent deux nombres ƒ: qui représenteront la plus grande ouverture possible pour la plus courte longueur focale et la plus grande ouverture possible pour la plus longue focale par exemple 55-250 mm ƒ : 4- 5.6 ce qui veut dire ici que lorsque vous serez a 55 mm, la plus grande ouverture possible se ƒ :4 tendis qu’à 250 elle sera ƒ :5.6. ou encore 150-600mm ƒ:5-6.3 donc ici a 150 mm, la plus grande ouverture possible sera de ƒ :5 et a 600mm, la plus grande ouverture possible sera de ƒ :6.3.  Cependant, il est possible d’avoir un seul nombre ƒ:  pour une longueur focale variable, exemple 70-200 mm ƒ:2.8 donc que vous soyez a 70 mm ou 200 mm l’ouverture maximum possible sera de ƒ :2.8 on comprendra que ces objectifs sont plus dispendieux et souvent plus lourds également.

·        On parlera également d’objectifs stabilisés ou pas. C’est-à-dire qu’à main lever la stabilisation permettra de corriger les légers mouvements qui pourront être faits. Il est possible sur ces objectifs d’enlever la stabilisation, quand vous utilisez un trépied. Si vous pensez utiliser cet objectif uniquement avec un trépied, la stabilisation n’est pas nécessaire. La stabilisation est exprimée par les lettres IS (Image Stabilizer) chez Canon, VR (Vibration Reduction) chez Nikon, OS (Optical Stabilizer) chez Sigma, ou encore VC (Vibration Compensation) chez Tamron

·        On verra également la motorisation de votre zoom, les abréviations suivantes exprimeront la présente d’une motorisation rapide et silencieuse de l’auto focus. USM ( Ultra Sonic Motor  ) chez Canon, AF-S (AutoFocus Silent Wave Motor ) chez Nikon, HSM (Hyper Sonic Motor ) chez Sigma et USD (Ultrasonic Silent Drive) chez Tamron.

IMG_8765

À vous de voir si la stabilisation et la motorisation de l’objectif sont nécessaires, car ces ajouts ont également leur prix. N’oubliez pas qu’en photographie tout est question de compromis donc il faut penser avec un budget x et un besoin y que puis-je acquérir pour avoir de bons moments de plaisir photographique sans ressentir de frustration. Parfois, il vaut mieux attendre un peu le temps d’avoir le budget nécessaire, mais à force d’attendre vous passerez peut-être à côté d’opportunités photographiques. À moins d’être un professionnel, sachez que dans les marques nommer vous trouverez à bon prix de très bons objectifs. Si vous hésitez entre deux objectifs, n’hésitez pas à lire les critiques faits sur ceux-ci.

En conclusion, si vous pensez photographier dans des conditions de faible lumière. En foret, lors de journée nuageuse, à l’intérieur vous avez intérêt à avoir un objectif plus lumineux. Cependant si vous pensez photographier dans de bonnes conditions lumineuses, vous pouvez choisir des objectifs un peu moins lumineux. N’oubliez pas que vous pouvez compenser le manque de lumière par un temps de pose plus long et/ou en grimpant vos ISO. Je vous renvoie au triangle photographique. Vous voulez avoir un plus large champ pour photographier par exemple un paysage, vous choisirez un grand angle ou une longueur focale qui s’y rapproche le plus. Tandis qu’au contraire le but est de vous rapprocher du sujet comme en photographie animalière, vous choisirez un téléobjectif, voir un super téléobjectif. En photographie animalière, la motorisation silencieuse peut être un plus également.

IMG_8764

 

Bonne année 2017

Voilà une nouvelle année qui commence et avec, pour certains, son lot de bonnes résolutions. En tant que photographe amateur. Pourquoi ne pas sortir des sentiers battus, faire les choses autrement ou juste se donner de nouveaux défis, essayer de nouvelles techniques.

Pourquoi ne pas commencer par faire une rétrospective de l’année! Quels sont vos bons coups, vos moins bons coups? Qu’auriez-vous aimé faire et que vous n’avez pas fait? Pour s’améliorer en photographie, la persévérance est indispensable. Photographier souvent, tous les jours, si possible. Devez vous faire plein de choses différentes ou uniquement tenter de perfectionner une chose à la fois. Ça dépend de vous. Êtes-vous du genre à vous ennuyer si vous faites toujours la même chose? Si oui, variez vos défis techniques régulièrement quitte à revenir sur ceux-ci. Si non, donnez-vous quelques défis techniques pour l’année et perfectionnez ceux-ci au fur et à mesure.

Pour ma part cette année comme résolution, j’aimerais apporter quelques améliorations au blogue, c’est déjà commencer avec une nouvelle galerie de photo par thème. Bien sûr, continuer à écrire des articles de façon régulière c’est-à-dire, environ un article par semaine. Un autre défi serait de commencer à faire de la macro photographie et du portrait. Pour ce faire, j’ai fait l’acquisition d’une lentille canon 100mm macro, un bijou. Vous pourrez apprécier le travail dans la galerie de photo.

Sur ce, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2017. Amusez-vous, prenez tout plein de photos, des bonnes des moins bonnes, ce n’est pas grave. Surtout, ayez du plaisir et j’espère que ce blogue vous permettra de sortir de votre zone de confort et vous donnera la motivation, par les quelques conseils qui s’y retrouvent, à persévérer et à vous améliorer. N’hésitez pas à partager vos bons coups.

Snapseed.jpg