Traîneau

traineau-6

Vous vous souvenez, je vous avais parlé de mon chariot que j’utilise pour transporter mon matériel. S’il est parfait en été ou même l’hiver sur une surface tapée quand je suis en forêt ou dans de la neige non compactée j’utilise un traîneau Pélican pour sa solidité et sa durabilité. Pour être certaine de ne rien perdre en chemin, j’ai simplement ajouté un filet sur celui-ci.

Après avoir fait quelques trous autour du traineau, j’ai passé par en dessous tout le tour une corde de type paracorde que j’ai glissée en loupe dans les trous. Dans ces loupes, j’ai enfilé un anneau pour porte-clés de format grand. Par la suite, j’ai utilisé un filet qui venait avec ma voiture pour retenir les objets dans le coffre, comme je ne l’utilisais pas et qu’il trainait je lui aie trouvé une nouvelle vocation. D’autres types de filets peuvent être utilisés. Si le filet n’est pas élastique, il faudra couper le filet un peu plus petit que les mesures du traineau et enfiler un cordon élastique. Il est possible de s’en procurer de la grosseur et de la longueur désirée.

Sur le filet, j’ai installé des mousquetons qui correspondent à l’emplacement des anneaux sur le traineau. Voilà! C’est aussi simple. En quelques cliques le filet est installé et il retient bien votre matériel photo ou tout autre bagage dont vous voudrez vous prémunir. Il est simple et facile d’avoir accès au matériel en détachant un ou deux mousquetons.

 

 

Photographier par temps froid

ferme-champ

Il est possible de photographier en dehors de la période estivale. Chacune des saisons apporte sa magie à vos clichés. Toutefois il faut savoir qu’avec la saison froide quelques précautions sont nécessaires. Une des premières précautions consiste à éviter la condensation lorsqu’on passe du froid extérieur au chaud intérieur. La condensation est néfaste à vos objectifs, mais aussi pour les fragiles composantes électroniques. Ce qui est possible de faire c’est glisser votre caméra à l’intérieur d’un sac hermétique du type zip lock, j’en ai toujours un dans mon sac photo il peut également protégé de la pluie le reste du temps. Utiliser des sachets de gel de silice à l’intérieur de votre sac photo et y glisser votre caméra. Prenez soin de changer vos sachets régulièrement. Il est possible d’enlever l’humidité accumulée dans vos sachets en les faisant sécher au four à bas degré. Dans la voiture, éviter d’avoir le chauffage à fond. Il existe également des housses étanches l’avantage c’est qu’ils peuvent être utilisé tant pour protéger de la pluie que de la neige. Il existe également des housses de type duvet qui protège en partie du froid le boitier et la lentille. Elles offrent l’avantage de protéger également vos mains. Ce qu’il faut savoir également c’est qu’au froid vos batteries auront tendance à se décharger plus rapidement donc avoir une pile de rechange ne sera pas un luxe. Si vous utilisez un trépied et que celui-ci n’est pas muni d’un grip caoutchouté, il est possible de recouvrir le vôtre. Vous pouvez utiliser des mousses isolantes pour les tuyaux, cela protègera votre trépied, mais surtout vos mains. La compagnie Lowepro vend des gants qui permettent de libérer le pouce et l’index pour faire de la photo en hiver. Pour ma part, j’utilise une mitaine de chasse qui m’offre le même avantage, mais qui est plus chaude. Si vous avez une housse de type duvet, il est même possible de mettre des chauffes mains à l’intérieur. Avec quelques précautions et à peu de prix il est possible de continuer à nourrir votre passion.