Objectif lumineux

 

IMG_4872

Le terme objectif lumineux ceux à partir de f/4, ou ultra lumineux à partir de f/2 correspond à des objectifs possédant de grande ouverture. Ce sera souvent des objectifs à focales fixes, toutefois certains objectifs à focale variables haut de gamme présenteront une ouverture fixe (non glissante) comme, par exemple, la canon 70-200 f/2.8L IS II USM. Certains objectifs auront deux chiffres c’est-à-dire que l’ouverture est glissante, exemple f/4-5.6 qui représentent toujours la plus grande ouverture possible qui diffère selon qu’on soit au zoom minimum ou maximum. Les objectifs lumineux sont évidemment plus dispendieux et plus lourds. Dans un monde idéal, tous vos objectifs auraient f/1.2 ou f/1.4 bons si vous gagnez à la lotto, pas de soucis. Sinon, pourquoi ne pas commencer avec l’incontournable 50mm cet objectif est peu dispendieux et à mon avis tous photographes devraient en avoir un a f/1.8 se détail environ 150 $. Pour ce qui est de ƒ/1.4 ou ƒ/1.2 on parle de plus de 500 $ pour l’un voir plus de 1500 $ pour l’autre. Peut-être serait-il mieux d’investir dans un autre type de lentille rendu là.

Une lentille lumineuse outre vous permettre de photographier en condition de basse lumière, voir en intérieur elle vous permettra également d’avoir de beaux arrière-plans dus à sa faible profondeur de champ. Alors que ce soit pour photographier un animal dans une forêt sombre ou des musiciens en salle ou pour avoir des sujets qui se détachent bien avec un arrière-plan flou et soyeux un objectif lumineux est idéal.

72839-canon-LL-P3-720x256-en

 

 

 

 

Advertisements

Comment savoir s’il y a des poussières sur le capteur de mon réflex

img_8689-2-2

img_8689-2
Sur l’exemple, j’ai volontairement sous-exposé la photo pour qu’on puisse voir les taches. En mortaise, j’ai entouré celle-ci. Sur la photo suivante, on voit la photo qui a été corrigée en post-traitement.

img_8689-2

 

         Il   vous arrive de voir des taches sur vos photos. Si les tâches ne sont pas visibles sur votre photo, mais seulement quand vous regardez au travers du viseur. C’est signe qu’il y a de la poussière soit sur le viseur ou sur le miroir, un bon nettoyage réglera le tout. Toutefois si les tâches sont visibles sur la photo elles peuvent provenir de particules diverses qui se sont collées soit sur la lentille ou sur le capteur. Les taches sont visibles particulièrement dans les zones foncé et uniforme. Par exemple un ciel bleu. Nettoyer vos lentilles ça ne peut faire tors. Si les taches apparaissent toujours au même endroit, il y a risque qu’elles proviennent de particules sur votre capteur. Pour vous en assurer viser avec votre appareil photo un mur blanc ou une feuille ou l’écran de votre ordinateur où vous aurez au préalable mis un document Word  vierge en plein écran. Suivez les étapes suivantes.

1.      Mettre l’appareil sur le mode manuel.

2.      favoriser la plus petite ouverture f :16 ou f :22 ou plus

3.      Choisir les ISO à 100

4.      Prendre une photo de la surface blanche sans utiliser de flash.

 

test-capteur
ici un nettoyage s’impose

 

Cette méthode vous permettra de voir toutes les saletés présentes sur votre capteur. Cela ne veut pas dire que vous devez courir faire nettoyer celui-ci. Souvent, il est possible de faire disparaître les taches en post-traitement et si vous photographiez en utilisant une plus grande ouverture certaines de ces taches seront invisibles sur la photo. Cependant s’il y a présence de plusieurs taches sur vos photos et que le post-traitement devient ardu, un grand nettoyage s’impose.

 Je préfère confier cette tâche à un spécialiste. Toutefois, si vous voulez faire le travail vous-même. Il se vend des kits spécifiques pour le faire. Choisissez les brosses spéciales à traitement unique. N’utilisez surtout pas des brosses réutilisables, au risque d’égratigner le capteur et surtout n’utiliser pas de jet d’air en aérosol  ce serait comme passer la sableuse sur votre table de verre.

 

 

Changer l’objectif de son reflex

Si vous avez un appareil reflex, c’est certainement avec l’idée, éventuellement, de pouvoir utiliser différents objectifs avec votre boitier. Changer son objectif n’est pas sorcier, toutefois il y a quelques précautions à prendre pour éviter les poussières sur votre capteur.

 Il faut savoir que le capteur étant sous tension, ceci produit une faible charge électrostatique de surface qui peut attirer les poussières passant à proximité.

Idéalement, il est préférable de changer son objectif à l’intérieur, mais ne vous priver pas de changer d’objectif s’il vous êtes en extérieur en suivant ces quelques conseils.

1.      Mettez l’appareil hors tension

2.      Assurez-vous d’être à l’abri du vent et de la poussière.

3.       Essayez d’avoir une surface stable pour disposer de votre matériel.

4.      Préparez le nouvel objectif, assurez-vous qu’il n’y a pas de poussière sur celui-ci dévisser le bouchon qui protège l’arrière de celui-ci, mais laissez le sur l’objectif.

5.      Enlever l’objectif sur le boitier en gardant le boitier incliné vers le bas.

6.      Mettez le nouvel objectif en place. Remettez le bouchon sur l’objectif qu’on vient d’enlever.

 Avec un peu de pratique, vous arriverez à faire cela assez rapidement. Sachez que le changement d’objectif n’est pas la seule cause d’apparition de poussière sur votre capteur. Pour mettre le plus de chance de votre bord, nettoyer votre boitier et enlever les poussières sur vos lentilles régulièrement. Il vous faudra malgré tout de temps en temps faire nettoyer votre capteur.

Je préfère confier cette tâche à un spécialiste. Toutefois, si vous voulez faire le travail vous-même. Il se vend des kits spécifiques pour le faire. Choisissez les brosses spéciales à traitement unique. N’utilisez surtout pas des brosses réutilisables, au risque d’égratigner le capteur et surtout n’utiliser pas de jet d’air en aérosol  ce serait comme passer la sableuse sur votre table de verre.

VIDÉO  

Objectifs usagés

Vu les prix parfois exorbitants de ces joujoux, il peut être parfois avantageux de les acheter usagés. Dans un premier temps, il est préférable de savoir quel objectif on veut. Par exemple, si vous voulez faire de l’animalier ou courir des événements sportifs. Vous aller rapidement vouloir avoir un zoom, voir même un téléobjectif. Ne vous fiez pas seulement à la focale annoncée. Renseignez-vous comme il faut, aller lire les critiques, attention le diable se cache dans les détails. On y trouve du meilleur comme du pire.

Si les critiques sont bonnes, rencontrer le vendeur, examiner bien l’objectif, Est-ce le premier propriétaire? À t’il la facture d’origine?  Y a t’il des dommages etc. On peut rapidement voir si la personne prend bien soin de son matériel ou si elle est négligente. Examiner bien le verre de la lentille pour voir s’il y a des égratignures ou s’il est abimé, vérifier la monture. Un dernier conseil, apporter votre appareil photo et faites quelques essais avec l’objectif.

Les magasins de matérielles photos offrent souvent du matériel usagé, les prix seront plus élevés, mais ils offrent une garantie. Il peut également être intéressant d’acheter neuf en ligne, il arrive que les prix en vaillent la peine.

Cependant, si vous recherchez une focale qui est très prisée, il peut être difficile d’en trouver d’occasion. Il faut être patient et parfois les prix demandés ne valent pas toujours la peine de se priver de la garantie. Outre la petite annonce standard, les sites dédiés à la photographie ont souvent un volet petit annonces, par exemple Québec numérique. Il est possible également de trouver sur Facebook des sites dédiés aux annonces de vente de matérielles photos.

1266943931000_img_152013