Objectif lumineux

 

IMG_4872

Le terme objectif lumineux ceux à partir de f/4, ou ultra lumineux à partir de f/2 correspond à des objectifs possédant de grande ouverture. Ce sera souvent des objectifs à focales fixes, toutefois certains objectifs à focale variables haut de gamme présenteront une ouverture fixe (non glissante) comme, par exemple, la canon 70-200 f/2.8L IS II USM. Certains objectifs auront deux chiffres c’est-à-dire que l’ouverture est glissante, exemple f/4-5.6 qui représentent toujours la plus grande ouverture possible qui diffère selon qu’on soit au zoom minimum ou maximum. Les objectifs lumineux sont évidemment plus dispendieux et plus lourds. Dans un monde idéal, tous vos objectifs auraient f/1.2 ou f/1.4 bons si vous gagnez à la lotto, pas de soucis. Sinon, pourquoi ne pas commencer avec l’incontournable 50mm cet objectif est peu dispendieux et à mon avis tous photographes devraient en avoir un a f/1.8 se détail environ 150 $. Pour ce qui est de ƒ/1.4 ou ƒ/1.2 on parle de plus de 500 $ pour l’un voir plus de 1500 $ pour l’autre. Peut-être serait-il mieux d’investir dans un autre type de lentille rendu là.

Une lentille lumineuse outre vous permettre de photographier en condition de basse lumière, voir en intérieur elle vous permettra également d’avoir de beaux arrière-plans dus à sa faible profondeur de champ. Alors que ce soit pour photographier un animal dans une forêt sombre ou des musiciens en salle ou pour avoir des sujets qui se détachent bien avec un arrière-plan flou et soyeux un objectif lumineux est idéal.

72839-canon-LL-P3-720x256-en

 

 

 

 

Publicités

Triangle photographique

En photographie on cherche à avoir une photo correctement exposée (quantité de lumière capter par le capteur de l’appareil photo) c’est-à-dire qu’il n’y a pas eu trop de lumière (surexposé) ou qu’il ne manque pas de lumière (sous-exposé). Pour ce faire, nous devons principalement agir sur trois paramètres, la vitesse (temps d’exposition ou temps de pose), la luminosité et les ISO (la sensibilité)

 

triangle photographique sig

L’ouverture s’exprime sous la forme de f/ (f/2.8 – f/ 32) il est bon de savoir que plus le chiffre est petit plus il y a de la lumière qui entre tandis que plus le chiffre est grand moins il y a de la lumière qui entre, la vitesse s’exprime en seconde (1/15-1/500-1/1500) et les ISO s’exprime en chiffre compris entre 100 à 12800 par exemple, parfois moins et parfois plus sur des appareils professionnels.

Il faut savoir que chaque paramètre est interdépendant, donc chaque fois qu’on modifie un paramètre il faut également ajuster les deux autres pour avoir une photo correctement exposée.

Voici quelques exemples :

Si on veut figer le mouvement de l’eau ou des nuages. Il faut augmenter le temps de pose donc et il faudra réduire les ISO et fermer l’ouverture, car qui dit temps de pose allongé, dit beaucoup de lumière qui entre par l’objectif.

Si on veut prendre une photo dans les bois, il faut ouvrir le plus possible pour permettre à la lumière d’entrée cependant chaque objectif à ses limites quant à la possibilité d’ouvrir. Il faut donc compenser avec les autres paramètres. On peut diminuer la vitesse, mais pas trop pour ne pas avoir ce qu’on appel le flou de bougé, le faut également augmenter les ISO, mais encore là attention à ne pas avoir trop de bruit (pixellisation). Le fabricant indique normalement selon votre appareil la sensibilité maximum avant l’apparition de bruit.

Si on veut prendre un oiseau en vol, il faut avoir une vitesse d’au moins 1/500, même 1/1000 est mieux il faut donc compense en ouvrant plus et en augmentant les ISO.