Priorité à l’ouverture

Outre les modes automatiques et manuels qui sont bien connus, il existe des modes dits semi-automatiques. On parle ici de la priorité à l’ouverture ou la Priorité à la vitesse. C’est-à-dire, que vous aller régler un paramètre et l’appareil réglera automatiquement les deux autres (Je vous ramène à l’article sur le triangle photographique, on a toujours trois paramètres à régler). En mode semi-automatique vous gérez un coin du triangle et l’appareil gère les deux autres coins du triangle. Contrairement au mode manuel où vous devez gérer les trois coins. Ce paramètre peut être modifié à tout moment avec la molette près du bouton de déclenchement.

image

Pour utiliser la priorité à l’ouverture, il faut sélectionner la molette (Av chez Canon et A chez Nikon). Et régler l’ouverture désirée. Pour réussir l’exposition l’appareil réglera elle-même les deux autres paramètres, vitesse et ISO (il faut que les ISO soit sur automatique).

La priorité à l’ouverture est intéressante pour figer des paysages (grande profondeur de champ), faire du portrait ou photographier fleurs, monument, architecture. (faible profondeur de champ)

La priorité à l’ouverture peut être utilisé également en photo urbaine dans des conditions de bonne lumière, qui ne varie pas, elle permet de déclenché rapidement.

Cette priorité est la mieux adaptée pour photographier des objets immobiles

Publicités

Priorité à la vitesse

Outre les modes automatiques et manuels qui sont bien connus, il existe des modes dits semi-automatiques. On parle ici de la priorité à la vitesse ou de la priorité à l’ouverture. C’est-à-dire, que vous aller régler un paramètre et l’appareil réglera automatiquement les deux autres (Je vous ramène à l’article sur le triangle photographique, on a toujours trois paramètres à régler). En mode semi-automatique vous gérez un coin du triangle et l’appareil gère les deux autres coins du triangle. Contrairement au mode manuel où vous devez gérer les trois coins. Ce paramètre peut être modifié à tout moment avec la molette près du bouton de déclenchement.

image

Pour utiliser la priorité à la vitesse, il faut sélectionner la molette (Tv chez Canon et S chez Nikon). Et régler la vitesse désirée. Pour réussir l’exposition l’appareil réglera elle-même les deux autres paramètres, ouverture et ISO (il faut que les ISO soit sur automatique).

La priorité à la vitesse est utilisée pour photographier oiseaux en vol,  événement sportif, course automobile, enfants qui jouent. Donc pour figer l’action avec une vitesse rapide (1/500 sec). Ou alors donner un effet de filé en utilisant une vitesse lente (1 sec).

Cette priorité est la mieux adaptée pour photographier des objets en mouvement

Triangle photographique

En photographie on cherche à avoir une photo correctement exposée (quantité de lumière capter par le capteur de l’appareil photo) c’est-à-dire qu’il n’y a pas eu trop de lumière (surexposé) ou qu’il ne manque pas de lumière (sous-exposé). Pour ce faire, nous devons principalement agir sur trois paramètres, la vitesse (temps d’exposition ou temps de pose), la luminosité et les ISO (la sensibilité)

 

triangle photographique sig

L’ouverture s’exprime sous la forme de f/ (f/2.8 – f/ 32) il est bon de savoir que plus le chiffre est petit plus il y a de la lumière qui entre tandis que plus le chiffre est grand moins il y a de la lumière qui entre, la vitesse s’exprime en seconde (1/15-1/500-1/1500) et les ISO s’exprime en chiffre compris entre 100 à 12800 par exemple, parfois moins et parfois plus sur des appareils professionnels.

Il faut savoir que chaque paramètre est interdépendant, donc chaque fois qu’on modifie un paramètre il faut également ajuster les deux autres pour avoir une photo correctement exposée.

Voici quelques exemples :

Si on veut figer le mouvement de l’eau ou des nuages. Il faut augmenter le temps de pose donc et il faudra réduire les ISO et fermer l’ouverture, car qui dit temps de pose allongé, dit beaucoup de lumière qui entre par l’objectif.

Si on veut prendre une photo dans les bois, il faut ouvrir le plus possible pour permettre à la lumière d’entrée cependant chaque objectif à ses limites quant à la possibilité d’ouvrir. Il faut donc compenser avec les autres paramètres. On peut diminuer la vitesse, mais pas trop pour ne pas avoir ce qu’on appel le flou de bougé, le faut également augmenter les ISO, mais encore là attention à ne pas avoir trop de bruit (pixellisation). Le fabricant indique normalement selon votre appareil la sensibilité maximum avant l’apparition de bruit.

Si on veut prendre un oiseau en vol, il faut avoir une vitesse d’au moins 1/500, même 1/1000 est mieux il faut donc compense en ouvrant plus et en augmentant les ISO.